Le Microsoft Vulnerabilities Report 2017 décrit les dernières tendances et révèle que le nombre de vulnérabilités publiées a augmenté de 111% sur cinq ans.

Le rapport plaide en faveur du moindre privilège, estimant que sur les 235 vulnérabilités critiques signalées en 2017, 80% seraient atténuées en supprimant les droits d'administrateur local des utilisateurs.

Il convient également de noter que, d'après notre analyse quinquennale des tendances, nous avons découvert que 88% de toutes les vulnérabilités critiques signalées depuis 2013 auraient pu être atténuées en supprimant les droits d'administrateur.

Le rapport met également en évidence le plus grand volume de vulnérabilités constaté au cours des cinq dernières années, avec près de 700 vulnérabilités signalées pour la seule année 2017. Des experts en sécurité éminents analysent les résultats et fournissent leur propre analyse de l’importance du moindre privilège pour faire face à cette hausse.