33% des décideurs estiment que d'anciens salariés pourraient toujours avoir accès au réseau interne de leur entreprise. Tel est le constat dressé par Bomgar qui vient de dévoiler les résultats d'une étude sur les processus d'autorisation d'accès au système d'information de l'entreprise qui met en évidence que les accès de salariés et de tiers autorisés constituent une menace croissante pour la sécurité de leurs systèmes IT.

Malgré la sensibilisation croissante aux menaces que peuvent représenter les titulaires de droits d'accès privilégiés, la plupart des entreprises autorise toujours de nombreux interlocuteurs internes et externes à avoir accès à leurs données et systèmes. Beaucoup font d'emblée confiance à leurs salariés et à des tiers (fournisseurs, prestataires externes, etc.) sans réel encadrement, contrôle ou surveillance. A peine plus d'une sur trois (37%) seulement savent précisément quels salariés disposent d'un accès privilégié... Lire la suite.