Selon les experts, l’attaque ransomware WannaCry de mai dernier était contenue dans un pdf infecté puis s’est ensuite répandue tel que l’a fait le ransomware Petya (GoldenEye), faisant l’actualité ces derniers jours, en se servant d’une faille Microsoft Windows pourtant déjà corrigée pour se propager dans les réseaux connectés.

Les attaques de ransomware sont désormais une réalité pour de nombreuses entreprises et cela ne va probablement pas s’arrêter ici. Cependant, il y a des actions simples à mettre en place pour se protéger. 

Pour être moins vulnérables, les entreprises doivent mettre en place des procédures solides pour s’assurer que les correctifs soient installés en temps et en heure. Maintenir une fréquence d’installation de ces patchs permet de verrouiller certaines portes et de garder les assaillants à distance. Lire la suite.