Cette année encore, ce rapport met en lumière les risques identifiés par les décideurs de la sécurité IT dans le monde. A l'instar de 2018, quelques chiffres sont sans appel : 64% pensent avoir été victimes d’une compromission directement ou indirectement liée à l’accès d’employés au cours des 12 derniers mois, 62% pensent avoir subi une compromission du fait de l’accès d’un fournisseur.

Mais cette année, cette étude révèle que l'IoT et le BYOD représentent des risques désormais indéniables, tant au niveau de la gestion des mots de passe de ces appareils que du manque de visibilité des entreprises sur leur quantité, leur fréquence d'accès aux réseaux professionnels etc.

Lire l'article.