Le nombre des vulnérabilités Microsoft signalées a progressé de 64% au cours des cinq dernières années. En 2019, supprimer les droits admin sur les terminaux aurait permis d’éliminer 77% des vulnérabilités Microsoft critiques !* Au cours de ces cinq dernières années, il faut également noter qu’il y a eu une augmentation de l’utilisation des technologies Microsoft dans les sociétés (Microsoft 365, Azur, Azur AD…).

Lire l'article