L’année 2020 a été particulièrement féconde en attaques, dont la dernière, sur le logiciel Orion de SolarWinds, est d’une telle ampleur qu’on n’a toujours pas délimité son étendue. Elle a permis d’accéder à des données sensibles appartenant à plusieurs agences gouvernementales américaines et étrangères, des entreprises, des universités et un hôpital au moins.

Lire l'article