La pandémie du COVID-19 a imposé un passage immédiat et massif au télétravail, créant de nouvelles vulnérabilités dues à l’élargissement des surfaces d’attaque des organisations. La pandémie a provoqué une situation dans laquelle pratiquement tous les employés à distance ont besoin d’un accès privilégié pour effectuer leur travail et a accéléré le paradigme de "l’identité comme nouveau périmètre".

Lire l'article